Imprimer
Catégorie : L'association
Affichages : 9336

Résumé : Nous parlons de l'effondrement de notre civilisation. Si vous n'en avez jamais entendu parler, c'est parce que vous en êtes à l'extérieur. Et vous êtes déjà largement autonome. Demain, il faudra souder des communautés capables de résister au chaos qui naîtra partout. Sinon, plongez dans le site ou plutôt dans les communautés que nous formons.

Une très longue vidéo mais qui résume de façon très claire l'état de notre monde.

Ce que ce site contient et que je vous demande d’appréhender n’est pas neutre, il n’est pas anodin. Cela implique l'annonce de choses sérieuses qui concernent nos vies, si ce n'est notre survie.

Récemment, de nombreux commentateurs, plus ou moins bien informés, et de nombreux hommes et femmes politiques, généralement très mal informés à moins qu'ils ne prétendent et, dans ce cas, réussissent parfaitement, ont largement commenté cette idée dans de nombreuses émissions de télévision.

Notre vie va beaucoup changer. Quand ? Je ne sais pas, mais dès le début de la prochaine crise financière, ou autrement dès qu'une crise sociale prend un peu d'importance, ou c'est vrai, plus lentement, lorsque les combustibles fossiles se raréfient, que la température moyenne augmente ou que la pollution augmente, terres arables, etc.

Et comme vous, j’espère que ce n’est pas pour le moment, que nous aurons encore un peu de temps, pas parce que j’ai peur, peu importe ! Mais parce que j'ai besoin de temps pour m'organiser et que ceux qui veulent me rejoindre ont le temps de s'organiser.

 

Essayons de jouer un petit film :

Demain matin, une petite banque italienne a déposé son bilan (il n'y a pas que le football où ils nous font des misères), une heure plus tard, la banque allemande ferme ses portes, toutes les banques françaises sont fermées avant midi, l'après-midi, d'énormes queues se forment devant les distributeurs de billets tandis que Madame se rend au magasin d'alimentation et la voiture pleine. À quatre heures, les cartes de crédit ne fonctionnent plus et, bouleversés par les événements, les caissiers laissent les chariots passer sans être payés ...

Le soir, Monsieur et Madame font le point. M. téléphone à un ami banquier et lui demande si ça va durer longtemps. Bien sûr, le petit ami ne sait pas et lui dit de rappeler demain matin.

Ce que nous pouvons dire, c'est qu'entre l'Allemagne, l'Italie, l'Angleterre et la France, ce sont quelques milliards de dollars qui partent en fumée. C'est une question de savoir d'où vient tout cet argent.

Eh bien, le vrai problème pour tout le monde est de savoir comment manger. Allons-nous coucher, et demain sera un autre jour.

Le lendemain matin, après une nuit de cauchemars, monsieur se lève du bon pied et frappe du pied au pied du fauteuil de la chambre car il y a plus de lumière ... Et le robinet de l'évier ne coule plus ... ..

Heureusement, Madame a pris un paquet d'eau de source en réserve.

Monsieur appelle son petit ami banquier mais le téléphone ne fonctionne plus.

Je te laisse cauchemar à la suite ...

Si vous ne connaissez pas l’effondrement, soit parce que vous avez refusé de faire face à ce problème, soit parce que vous avez beaucoup à faire, le choc peut être brutal.

Parce que, qui peut jurer qu'il n'y aura pas de crise financière dans les heures, les jours, les mois ou l'année à venir.

Si vous décidez de prendre votre courage à deux mains, vous le ferez, car chacun suit une courbe d'évolution de ses sentiments qui ressemble à ceci:

 

 

Ce que je peux vous assurer, c’est que nous ne nous laisserons pas engloutir sans nous battre et qu’il existe vraiment des portes de sortie qui, en effet, ne reconstruisent pas le vieux monde, celui dans lequel nous vivons maintenant, mais un monde nouveau plein de promesses , avec les gens, nous, un peu moins stupide et méchant.

Oh, ce ne sera pas facile, mais rien n’est hors de notre portée, avec beaucoup d’intelligence, beaucoup d’empathie, beaucoup d’attention et une moralité que nous avons oubliée de longue date.

C'est l'objectif de notre association "Les fermes de la vie": aider les gens à construire des fermes capables d'apporter de l'eau, de la nourriture, des soins, de l'éducation, de la culture, du plaisir et du rire.

Et avec cela, oubliant le profit et la soif du pouvoir, nous, nos enfants et parfois nos petits-enfants, pouvons avoir une vie aussi heureuse que la nôtre, sinon meilleure.

Didier LAINARD l'un des fondateurs de ce projet.

Agir, inscrivez-vous sur notre site