Les fermes de la vie

 

Pour vous, nos radeaux de sauvetage
Vous, les gens, qui lisez ceci pour la première fois, il faut vraiment écouter sinon, vous allez tomber vous aussi dans le trou. Le gouvernement
Nous recrutons
Nous recrutons des activateurs. Calendrier de formation des activateurs principaux Ce sont les personnes, femmes ou hommes, qui prennent en charge
L'autonomie
L'autonomie pour la future civilisation consiste en deux choses : Se passer de tout ce que la civilisation actuelle produit Produire ce dont les
L'autonomie
L'autonomie pour la future civilisation consiste en deux choses : Se passer de tout ce que la civilisation actuelle produit Produire ce dont les
La résilience
La résilience est la qualité qui défini la capacité d'un système à affronter des attaques. Pour les fermes de la vie la résilience devra affronter
La politique
Notre relation avec la civilisation actuelle. L'organisation des fermes après l'effondrement
La communauté
Construire une communauté dans une nouvelle civilisation... Abandonné tout ce qui nous pourri la vie, mais aussi produire tout ce qui est essentiel
Les terrains
La recherche des terrains est une action qui nécessite une communauté soudée et volontaire. C'est la première difficulté importante qu'il faut

Pourquoi la permaculture

Pourquoi la permaculture. Cette technique, ou plutôt cette philosophie, vieille de plusieurs dizaines d’années, permet des rendements à peu près dix fois supérieurs aux techniques du maraîchage traditionnel, avec beaucoup moins d’efforts et surtout très peu d’eau.

Mais son principal intérêt général est de faire en sorte que les hommes vivent en harmonie entre eux et avec la nature et que la nature aime les humains. Ce n’est pas gagné ce dernier point. Pour l’instant, ce que nous pouvons imaginer et ce que nous voyons déjà est qu’elle est très en colère.

Pourquoi la notion de « peu d’eau » est-elle importante ? En raison des dérèglements climatiques qui nous imposent déjà quelque unes de ces humeurs. Les sécheresses pourront très bien succéder à des périodes de pluies intenses. Or la permaculture est capable d’adoucir les conséquences de ces brusques variations. L’émission « le dessous des cartes » annonçait un stress hydrique pour le nord de la France en 2025. Et les mesures réalisées semblent confirmer cela. Au congrès annuel des maires de France, un des responsables de l'écologie à annoncé à la tribune principale qu'une centaine de captage d'eau avait été fermé dans une très courte période il me semble dans le nord de l'ile de France. Je n'ai trouvé aucune trace de cet exposé sur les différents supports comme Youtube ou le site de l'AMF. C'est certainement parce que ce n'est pas important du tout.

C’est une technique de culture basse technologie : En effet, aucun matériel compliqué n’est utilisé pour travailler la terre tel que des tracteurs, des charrues et autres matériels de torture des sols.

La basse technologie est un caractère essentiel dans un monde où les transports deviennent très incertains et où l’argent n’est plus l’élément central des échanges.

C’est une technique du culture basse énergie : En effet, la raréfaction des énergies fossiles impose de se tourner vers des techniques très économes. De plus, continuer à les utiliser accroît les émissions de gaz à effet de serre.

C’est une technique qui améliore les sols, qui leur rend la fertilité et qui petit à petit va dissoudre les polluants que l’homme y a injecté depuis presque un siècle.

Le jardin a besoin d’intrant tel que les excréments des poules, des canards, des lapins, etc.

Il faudra donc apprendre à produire et à gérer des quantités adaptées de ces volailles pour faire fructifier leurs déjections.

Enfin, la permaculture permet la reconstitution de sols sains, productifs, facile à travailler.

La permaculture est un système basé sur la permanence de cycles d’énergies et de matières dont le moteur essentiel est le soleil.